Développeur free-lance : tout ce qu’il faut savoir sur ce métier en vogue

Ce n’est pas la première fois ni la dernière que nous parlerons de développeur freelance. C’est un métier qui passionne plus d’un et qui suscite de nombreuses interrogations. Un développeur free-lance est aujourd’hui un professionnel recherché pour ses nombreuses compétences : indépendance, efficacité, flexibilité, etc.  WebmasterTom, nous sommes une équipe de développeurs passionnés par l’informatique et soucieux de vous offrir la meilleure qualité de service. Découvrez dans ce billet tout ce que vous devez savoir sur ce professionnel de l’informatique.

Qu’est-ce qu’un développeur free-lance ?

Un développeur freelance est un professionnel de l’informatique qui est chargé de la conception de sites internet, de logiciels et d’applications. Dans les faits, il s’agit d’un développeur, mais avec un statut différent.
Le secteur de l’informatique connaît une forte croissance et c’est un monde rempli d’opportunités en tout genre. Cependant, si certains font le choix de travailler en entreprise ou dans une agence, d’autres préfèrent devenir freelance.

Le développeur free-lance propose alors des solutions sur-mesure à ses clients après avoir évalué leurs besoins, leurs attentes et surtout leurs budgets. Il fait également de la programmation, teste des programmes informatiques, etc. Le développement informatique est un métier où la polyvalence est une qualité des plus importantes. Enfin, une fois que ses projets sont opérationnels, le développeur free-lance doit également s’occuper de leur suivi. Faites confiance à notre équipe de développeurs pour la  création de votre site vitrine, e-commerce ou pour votre  stratégie de référencement. 

Quand devenir free-lance ?

Pour devenir free-lance, il faut d’abord décliner vos motivations. En effet, il ne faut pas uniquement se reposer sur les avantages conférés par ce statut ni suivre la tendance actuelle du free-lance. Vous devez aussi développer les compétences qui vont avec. Dès lors, vous devez d’abord accumuler de l’expérience en agence avant d’envisager une carrière de développeur free-lance. À défaut, vous ne pourrez pas faire face à la concurrence qui est parfois impitoyable.

Qu’est-ce que le travail en free-lance ?

freelance

Le terme « free-lance » est essentiellement utilisé pour désigner une personne qui exerce une activité sans être soumise à des contraintes hiérarchiques au sein d’une entreprise. Être free-lance, c’est avoir la possibilité de :

· Choisir ses missions
· Définir ses horaires de travail
· Refuser des missions et des clients
· Imposer sa grille tarifaire
· Etc.

Il s’agit donc d’un statut où la flexibilité est le maître-mot. De plus, les nombreux avantages qui sont liés à ce statut poussent de plus en plus de salariés à penser à une reconversion.

Cependant, il faut bien comprendre que tout le monde ne peut pas devenir free-lance. Avant d’adopter ce statut, il faut choisir un domaine d’activité, s’y former, développer des compétences, etc. Le processus peut se révéler long, et une fois que vous êtes free-lance, vous devez réussir à démarcher des clients et à vivre avec la concurrence.

5 erreurs à éviter quand on est développeur free-lance

Quand on est développeur free-lance, il est très important de savoir bien gérer ses différents projets et clients. Pour cela, soyez honnête et sachez surtout admettre vos erreurs. Mais avant d’en arriver là, voici cinq (5) erreurs dont vous devez vous assurer que vous ne ferez pas.

1. Ne pas agir comme une entreprise

Un bon développeur free-lance est un profil qui se comporte comme une entreprise avec des devoirs, des responsabilités et des valeurs. Dès lors, il ne faudrait jamais faire croire au client quelque chose qui n’est pas vrai. En d’autres termes, il faut créer et entretenir une image professionnelle.

2. Ne pas chercher de projets en dehors de votre domaine de compétence

En tant que développeur, vous avez sans doute de l’expérience dans un domaine connexe au vôtre. Mais il se pourrait que vos compétences ne soient pas si pointues que ça. Dès lors, pensez toujours à ne pas chercher de projets en dehors de votre domaine de compétence. C’est la meilleure manière pour ne pas vous perdre et dévoiler vos lacunes. Cela nuira à votre image.

3. Arrêter votre formation à la fin de vos études

Ce point ne concerne pas seulement les développeurs, mais tous les professionnels de manière générale. En effet, beaucoup pensent qu’à la fin de leur cursus, ils savent tout ce qui touche à leur domaine. Ce qui est une erreur, surtout dans l’univers informatique où le changement est constant et parfois déroutant. En tant que développeur free-lance, formez-vous en permanence et développez votre savoir-faire afin d’optimiser vos services de création digitale.  Visitez notre portfolio pour en savoir plus sur notre expertise.

4. Ne pas collaborer avec d’autres développeurs

Ceci est impensable si on est un développeur free-lance. Pourtant, certains, sans doute suffisants ou introvertis, le font. L’échange d’information avec d’autres professionnels vous permet d’avancer plus rapidement sur vos projets et de résoudre certains problèmes d’apparence insolvable. C’est aussi le meilleur moyen de nouer des contacts afin de trouver de nouveaux clients.

5. Ne pas demander un paiement en retard

Beaucoup de développeurs free-lance ont tendance à éviter de se plaindre de peur de représailles de la part du client. Bien entendu, les retards peuvent survenir, mais quand cela devient récurrent, il convient d’arrondir les angles et définir des bases claires pour mieux collaborer. D’ailleurs, certaines plateformes comme Yeeply permettent d’externaliser les paiements et éviter ainsi les retards.

C’est quoi un contrat free-lance ?

contrat freelance

Lorsque les entreprises ont besoin de compétences qu’elles ne peuvent pas trouver en interne, elles font généralement appel à des freelances. Dans ce cas, elles établissent des contrats free-lance avec les prestataires. Il s’agit d’une précaution avantageuse pour les 2 parties en cas de litiges.

Si l’on sait que le statut de free-lance est courant dans différents domaines d’activités, il n’existe pas une formule standard pour le contrat free-lance. Toutefois, il doit contenir un certain nombre d’éléments essentiels tels que :

L’identité des deux parties,
La nature de la mission et sa durée
Le montant de la facture
Le mode et le délai de paiement
Les conditions de résiliation du contrat, etc.

Comment se lancer en free-lance développeur web ?

Contrairement à de nombreux métiers, il est possible de devenir développeur free-lance sans avoir obtenu des diplômes. D’ailleurs, il n’est pas rare de voir dans le rang des développeurs free-lance des personnes ayant effectué une reconversion.

Si vous souhaitez devenir développeur free-lance, vous avez le choix entre les formations en ligne et les formations en présentiel. Les premières ont l’avantage d’être flexibles et abordables. De plus, elles se déroulent sur moins d’un an. Vous pouvez également suivre un cursus normal dans une école ou un centre de formation pour décrocher une licence professionnelle ou un cycle d’ingénieur (BAC+5).

Étant donné qu’il s’agit d’un travail en free-lance, il faut, en plus des connaissances, développer un certain nombre de compétences, notamment :

  • La curiosité
  • La capacité à trouver des clients
  • La polyvalence
  • La rigueur, etc.

Comment trouver clients freelance ?

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, il n’est pas très difficile de démarcher des clients lorsqu’on est développeur free-lance. La demande est plutôt forte, et si le free-lance sait où chercher, il ne manquera jamais de missions.

Si vous êtes nouveau dans le domaine, vous devez proposer dans un premier temps des services gratuits ou créer du contenu en rapport avec votre activité. Toutefois, il existe des plateformes qui mettent en contact des clients et freelance, notamment Freelancer.

Quel statut pour un développeur free-lance ?

statut freelance

Il est très important de choisir un bon statut juridique en tant que développeur free-lance. Il permet de définir le régime social, les obligations comptables, le régime fiscal, etc. En général, les développeurs freelance ont le choix entre :

· L’entreprise individuelle
· Le statut d’auto-entrepreneur
· La société unipersonnelle
· Le portage salarial

Cela fait donc 4 options et le free-lance doit étudier chacune de très près afin de choisir la plus avantageuse pour son activité.

Le statut d’auto-entreprise, par exemple, est parfait pour les personnes qui souhaitent débuter dans cette activité. C’est également la meilleure option s’il s’agit d’un métier que vous faites en parallèle à votre travail de salarié. Pour portage salarial, il est conseillé pour ceux qui souhaitent garder leur CDI tout en évoluant en free-lance.

Développeur free-lance : quel salaire ?

Dans certains domaines d’activité, le statut de free-lance est une option que certains préfèrent au salariat. Le métier de développeur en fait partie. Toutefois, il faut bien comprendre que la rémunération d’un salarié et celle d’un free-lance ne sont pas comparables.

Pour un free-lance, il faut prendre en compte plusieurs points tels que :

· La spécialité
· L’expérience
· Les projets
· Le nombre de clients
· Etc.

De plus, on ne parle pas vraiment de rémunération chez le développeur free-lance, mais plutôt d’un chiffre d’affaires. En effet, il doit retrancher de ses gains : les cotisations, les frais d’électricités, les frais de déplacement, etc. Pour un début de carrière, il n’est pas facile d’estimer le salaire d’un développeur free-lance, mais il devrait se situer autour de 3000 à 5000€ le mois.
Vous souhaitez en savoir plus sur nos tarifs de création digitale ?  Demandez rapidement un devis.

Trouver un développeur free-lance

Les développeurs freelance sont aujourd’hui sollicités presque partout et à tous les niveaux. Par conséquent, si vous en avez besoin pour votre domaine d’activité, vous pouvez tout simplement demander au sein de votre réseau. En effet, il est préférable de faire appel à un prestataire qui a déjà fait ses preuves auprès de l’une de vos connaissances. Elles pourront ainsi vous recommander des développeurs free-lance de qualité et qui pourront répondre idéalement à toutes vos préoccupations.

Si cette option n’est pas fructueuse, vous pouvez toujours vous rabattre sur une plateforme de free-lance. Il en existe plusieurs et elles sont pour la plupart très fiables. D’ailleurs, certaines d’entre elles prennent le temps de noter les profils des free-lances qui y sont inscrits. De plus, vous avez facilement accès au profil du free-lance, ses tarifs et ses services, les avis des clients sur ses anciens travaux, etc.

Experts en création de sites, marketplaces, applications et Saas !

Planifiez votre rendez-vous avec notre fondateur Tom

Envoyez-nous un message

Réponse très rapide (en moyenne 2 heures)

Un projet de site web, d'application ou de référencement ?

POURQUOI NOUS CHOISIR ?

Une équipe de passionés prête à tout pour que votre projet soit une belle réussite. Vous aurez un seul interlocuteur, disponible et à votre écoute.

RÉACTIVITÉ ET DISPONIBILITÉ

Pour que notre collaboration soit efficace, nous restons disponible tout au long des phases de réalisation du projet.

Articles récents